Dans la foulée des célébrations entourant notre 90e anniversaire, nous souhaitions mettre sur pied une initiative structurante dans notre communauté. C'est pourquoi nous avons ciblé un partenariat avec l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), pour la création d'une Chaire institutionnelle Fonderie Horne sur la renaturalisation des parcs à résidus.

 

Ce projet de recherche permettra la mise en commun de l'expertise des deux instituts de recherche de l'UQAT, soit l'Institut de recherche en mines et en environnement (IRME) et l'Institut de recherche sur les forêts (IRF), et sera divisé en trois volets. Dans un premier temps, le volet Hydrogéologie permettra notamment au Groupe de recherche sur les eaux souterraines (GRÈS) de IRME de développer le modèle hydrogéologique du secteur et d'établir le bilan hydrogéochimique. Le deuxième volet permettra d'évaluer les scénarios de restauration grâce à une campagne d'échantillonnage et de travaux terrain réalisée par l'IRME. Finalement, le troisième volet portera sur la renaturalisation des terrains. La comparaison du potentiel d'espèces végétales sur divers substrats et l'évaluation de la biodiversité des îlots végétaux seront notamment étudiées par les chercheurs de l'IRF dans ce volet.

 

Le site ciblé est le parc à résidus Quémont-2, notamment pour sa proximité avec le milieu urbain. Ce parc atteindra sa capacité maximale entre 2022 et 2024 et devra être restauré. L'objectif ultime de ce projet est de faire avancer les connaissances et l'innovation au niveau de la renaturalisation des sites industriels et pouvoir en rétablir les usages, au bénéfice des collectivités.

 

Manon Champagne, vice-rectrice intérimaire à l'enseignement, à la recherche et à la création (UQAT), Roger Gauthier, président ex-offico de la Fondation de l'UQAT, Abdelkabir Maqsoud, professeur à l'IRME (UQAT), Vincent Cloutier, professeur et directeur de l'IRME et du GRES, Claude Bélanger, directeur général de la Fonderie Horne, Benoit Lafleur, professeur à l'IRF et Louis-Charles Bélanger, vice-président développement du conseil d'administration de la Fondation de l'UQAT

 

 

 

   Parc à résidus Quémont-2

Pour plus d'information, veuillez prendre connaissance du communiqué de presse.

 

Version française

Version anglaise